Agression du Député PS Pascal Terrasse

Le 12 mars 2015 à 18h45 devant la mairie de Saint Montan (Ardèche France)

Une baffe manquée suivie d’un coup de boule au député PS Pascal Terrasse

Mon témoignage

Il est passé devant moi, en retard pour une réunion. Je l’attendais avec l’envie de lui mettre une baffe. Il m’en a mis une avant, lors du vote pour les européennes à St Montan où nous habitons, on se connaît depuis 2011, il y a le tournage de Tom le Cancre entre nous, mais surtout entre ma fille et moi. Je lui ai dit, sans lui sauter dessus, “j’ai franchement envie de vous mettre une baffe”. Il entrait dans la mairie et a marqué l’arrêt, s’est tourné vers moi, et m’a invité à le faire. J’ai fait quelques pas et j’ai essayé de lui mettre une gifle qu’il a esquivée, je l’ai juste frôlé du bout des doigts. Son assistant parlementaire, Charly, qui était juste à côté car nous parlions depuis un moment déjà en l’attendant, s’est emparé de moi et me maintenait (je fais 55 kg pour 1m87). Le député a réagi en disant d’appeler les gendarmes, que là c’est bon, c’est garde à vue et prison. C’est là que, je lui ai mis un coup de boule pas trop méchant mais quand même.

Ensuite j’ai gueulé alors qu’une partie de la réunion de campagne descendait pour assister à la fin de l’altercation. J’ai ensuite attendu les gendarmes 10-15 minutes et coopéré à mon arrestation. La réunion se tenait alors que le généraliste du village faisait une ordonnance pour permettre ma mise en garde à vue (pas besoin d’en appeler un à Bourg puisqu’il y en avait un sur place). 17 heures de garde à vue, et direction Tribunal de Privas où un juge a essayé de me faire signer une ordonnance qui me prêtait des propos que je ne lui ai pas tenus et m’a condamné à de la préventive. Une fin d’après-midi, 4 nuits et une matinée en prison (c’est pas la mort, je commençais même à m’y faire pas que des amis). Pas un coup de téléphone avant de passer en procès sans avocat, les mains dans les poches (impossible via Me Florence Patrimonio à qui je n’ai demandé que cela, de récupérer les pièces pourtant présentes dans le dossier de mon affaire familiale, juste au dessus), et libéré en repassant sans menottes par la prison. Heureusement que René Forney était là. Merci de m’avoir ramené à St Montan et sans doute m’avoir évité d’être en ce moment en cellule grâce à la vidéo “le député Terrasse vote aux européennes à St Montan” envoyée par ses soins.

Ah, j’ai aussi dit en fin de séance que j’ai envie d’en découdre avec le procureur Sénéchal. Le président a rapidement clôt l’audience à ce moment et a ensuite, après délibérations, demandé au greffier si c’était bien noté. Oui j’ai utilisé le mot “découdre”, ce qui ne signifie pas de vouloir en venir aux mains, mais de démêler ces affaires! Merde, je suis dans la merde jusqu’au coup (je commence à avoir l’habitude, à force). Mais vous savez quoi, j’ai passé une bonne journée, c’est ma fête [la Saint Cyrille du 18 mars] et je suis libre!

Cerise sur le gâteau et qui participe de cette très belle journée, nous avons discuté au téléphone, la maman de Mila et moi, et ça, ça… c’est bien. Ça faisait plusieurs années que ce n’était pas possible.

En fin de journée j’ai eu Mila aussi au téléphone, elle m’a dit qu’elle avait beaucoup pleuré en ayant peur que je sois seul. Je l’ai rassurée tout en lui expliquant que nous risquions de ne pas nous voir pendant des mois car je me suis battu avec “quelqu’un d’important”, que la prison de Privas n’était pas horrible, on y mange même plutôt bien.

Le 18 mars 2015 à Saint Montan

Cyril Delacour

Sans dents, papa en colère, insurgé.

Plus d’informations sur les motivations de cet acte insurrectionnel : tom-le-cancre.blogspot.fr

Le contexte

Le député Terrasse est passé courant juillet 2011 sur le tournage du film de son ami le réalisateur Manuel Pradal, je l’ai ensuite en avril 2012 saisi comme médiateur afin de négocier des contrats de travail avec le producteur Éric Langlois, j’ai proposé au cas où le travail ne pouvait pas être régularisé (ce qui est le cas) d’investir dans un lieu associatif culturel à Saint Montan, puis je lui ai demandé d’affirmer mon opposition à l’utilisation de l’image de mon enfant avant toute décision de « justice », ce qui a été méprisé et depuis lors ma vie de famille a été détruite, ce qui a des répercussions sur mon activité professionnelle comme artiste indépendant.

Le député Terrasse vote aux européennes

échange Twitter entre Pascal TERRASSE et Cyril DELACOUR du 29 et 30 septembre 2012 à propos du film TOM LE CANCRE

La boulette dans la main du député, notre échange public Twitter, son implication personnelle pour la promotion du travail dissimulé d’enfants et au sujet de la 1ère projection publique de Tom Le Cancre avec l’image de ma fille au mépris de l’opposition que je lui avais demandé d’affirmer, alerté par mes soins du travail dissimulé d’enfants (document de la DIRECCTE de Paris transmis), comme médiateur pas neutre pour un sou : menace avérée par la condition que le film soit commercialisé, une 10ène de jours avant la 1ère audience en divorce à la suite de quoi je me suis vu retiré l’exercice de l’autorité parentale pour des « conceptions opposées » qui ne sont pas précisées (ordonance de non-conciliation du 15 octobre 2012).

Sur cette photographie prise lors de la projection de Tom le Cancre à Pierrelatte le 29 septembre 2012 (diffusée par Le Dauphiné « Libéré ») nous pouvons voir:

  • Le frère-député (grand orient) PS Pascal Terrasse (et alors encore président du Conseil Général d’Ardèche)
  • Le maire de Saint Montan Alan Carraro
  • Le frère (grand orient) René Soufflard (attestation en « justice »)
  • Mon ex femme Séverine Jullien Maîtresse d’école
  • Mon petit frère Axel Delacour (attestation en « justice »)
  • Fabienne Flury (attestation en « justice »)

Sur la vidéo « Le député Terrasse vote aux européennes à St Montan » il explique qu’il a retiré cet échange imprimé et affiché à l’entrée du bureau de vote car « engagé politiquement« , ce qui démontre que cela concerne sa fonction et qu’il se sent responsable mais ne veut pas que son électorat le sache.

S’il est encore nécessaire de prouver l’implication du député Terrasse, en plus de sa médiation; ce courrier de la DIRECCTE de l’Ardèche lui stipule que « la régularisation du dossier (emploi des enfants) n’est pas possible« , et ce à sa demande en tant que député de l’Ardèche (ce qui est mentionné).

L’exploitation d’enfants est pour le moins un sujet sensible.

Sa réaction est ensuite violente, il m’a mis une baffe (je l’ai senti un moment sur le côté droit du visage) et un coup de pied au tibia (écorché) après lui avoir demandé d’expliquer à ma fille la loi qui nous interdit de nous dire « bonjour » à son école 5mn le matin à l’entrée des classes, ce qu’elle me demande toujours (voir le courrier de la JAF Caroline Oudot-Denes à la directrice de l’école où enseigne aussi sa mère sur cet article du blog).

Autres articles dont je suis l’auteur

Articles de presse et d’autres médias

Dauphiné Libéré

Photographies des articles sur cette agression du Dauphiné Libéré (Privas) du samedi 14 mars 2015 par Robin CHARBONNIER (Article mensonger sur Tom Le Cancre), reçu dans ma cellule « Arrivants ». Bonjour la pression avant de passer en comparution immédiate sans avoir pu malgré mes demandes passer un seul coup de téléphone afin de produire quelques pièces sur le mobile de cette agression. IMG_3403.JPG

IMG_3435.JPG

Pourquoi sur cette photographie réalisée lors de la réunion qui s’est tenue comme prévu après mon agression, on ne voit pas le député de face? Moi je l’ai bien vu juste après ma gifle manquée et mon coup de boule, il ne saignait pas et se massait au niveau de la machoire inférieure, aucune trace de coup n’était visible.

IMG_3406.JPG

IMG_3407.JPG

liberation.fr

IMG_3489.PNG

Le député (PS) de l’Ardèche, Pascal Terrasse, a été victime d’une agression jeudi à Saint-Montan, dans le sud du département, alors qu’il se rendait à une réunion publique, ont indiqué la préfecture et l’intéressé confirmant une information du Dauphiné Libéré.
M. Terrasse par ailleurs conseiller général et candidat aux prochaines élections départementales, a été giflé puis victime d’un coup de tête de la part de son agresseur, localement connu selon l’élu, pour présenter des troubles mentaux.

Selon M. Terrasse et la préfecture de l’Ardèche, cette agression n’est pas en lien avec la campagne électorale et les motivations de l’agression restaient floues jeudi soir.

«Ce n’est pas quelque chose de politique», a déclaré M. Terrasse.

L’homme qui a été interpellé puis placé en garde à vue par les gendarmes après les faits, aurait crié «je vais éradiquer le complot maçonnique» avant de molester le député, selon le récit de M. Terrasse.

L’élu a déclaré avoir un oeil au beurre noir et une lèvre fendue et a indiqué avoir porté plainte.

AFP

Source (signé Agence France Propagande)


Comment taire ?

Mensonges et calomnies

Le récit du député Pascal Terrasse est faux. Après le coup de boule il ne saignait pas, il n’avait pas la lèvre fendue. Je n’ai pas eu les propos qu’il me prête. Je n’ai pas crié avant de ne pas lui avoir sauté dessus. Tout cela est faux. Le député Pascal Terrasse prétend que je serais localement connu pour avoir des troubles mentaux. C´est de la calomnie, tout comme l’attestation en justice (octobre 2012, dans le cadre du divorce : inversion accusatoire et renversement des preuves à charge) de son ami et frère René Soufflard.

Voilà ce que j’ai gueulé après le coup de boule (plus personne ne me retenait, il était entré dans la mairie entouré par des membres de la réunion qui avait pris 15-20 minutes de retard à ce moment là) :

La république maçonnique ploutocratique est morte!

Pourquoi? Car les mensonges qui touchent le moyen d’échange que nous utilisons, c’est à dire la souveraineté monétaire concédée aux usuriers dès 1973 par la loi dite de Rothschild par trahison de toute la classe politique, sa corruption par le prétendu « adversaire » de François Hollande lors de la dernière campagne pour les présidentielles, ont permis de tromper le peuple sur la nature du régime actuel : une ploutocratie et non une démocratie. En effet, comment le peuple peut-il être souverain s’il ne l’est pas, d’une manière ou d’une autre, sur le moyen d’échange utilisé et dont la création a été concédée en justifiant cela par l’irresponsabilité de nos soi-disant représentants qui utilisaient « la planche à billets » (les banques privées le font tellement mieux, y a qu’à voir)?

IMG_3500.JPG

Quant à la nature maçonnique de la République, c’est un fait historique reconnu : « Quand on croit dans la République … il faut passer par la franc-maçonnerie  » – François Hollande (vidéo).

Selon Henry Ford, « une révolution avant demain matin » au cas où le peuple en prenne conscience, et je constate un éveil de plus en plus important de l’opinion publique sur les réseaux sociaux à ce sujet. De septembre 2009 à l’été 2012 j’ai beaucoup écrit au sujet de l’obscurantisme qui règne sur la création monétaire sur les forums et commentaires d’articles de liberation.fr où j’ai été censuré, menacé, et reconnu responsable de la suppression totale du forum « psychologie » où j’avais développé le thème de l’emprise de l’argent sur les esprits, et particulièrement de l’Euro que nous avons commencé à utiliser peu après les attentats du 11 septembre 2001. J’y dénonçais cet obscurantisme comme appartenant à la secte la plus puissante que l’histoire connaisse. Je ne savais alors rien de la franc-maçonnerie et de ses « discrètes » mais non moins violentes méthodes, avec par exemple l’application du principe ORDO AB CHAO (provoquer une réaction ensuite sanctionnée en occultant ce qui l’a provoqué).

Francs-maçons en prison!

Le Général de Gaulle a eu cette parole: « les fonctionnaires, ça fonctionne ». Or je ne crois pas qu’ils soient, en général, aussi inhumains, mais qu’effectivement l’ingénierie sociale sectaire à l’œuvre cultive des normes et des sentiments de toute puissance et d’impunité qui ont tendance à faire des irresponsables très nocifs au pouvoir. En m’en prenant à la fonction du député je me suis attaqué à ces normes exprimées par exemple par l’adjudant Christophe Amblard de la gendarmerie de Bourg St Andéol après l’avoir appelé suite à l’altercation avec le député lors des européennes, je voulais porter plainte pour son agression physique et il a répondu: « vous avez de la chance que le député ne porte pas plainte« . J’en suis resté sur le cul. C’est aussi ce qui revient le plus souvent dans les commentaires sur internet de ce fait divers: l’inégalité devant le droit; pour un sans dents (tel que moi) une telle agression n’aurait pas provoqué cette médiatisation, ces réactions de la classe politique condamnant sans le savoir un acte d’insurrection légitime, et cette « justice ».

Il ne s’agit pas dans mon affaire de dysfonctionnements, mais de malveillances. J’ai soif de justice mais face au déni de nos institutions, à leurs harcèlements, je m’insurge! Le gouvernement, par le biais de ses institutions, viole les droits du peuple en ce qui concerne le droit des enfants de ne pas être exploités et des suites de mon opposition au travail dissimulé d’enfants lors du tournage du film de l’ami du député Terrasse, le réalisateur Manuel Pradal. Suites qui par la gestion de mon affaire familiale tournent au drame familial, faisant partie d’un génocide dont de nombreux enfants souffrent avec leurs parents (par exemple ces papas en colère, dont je suis, mais cela touche aussi des mamans).

Petit rappel, article 35 de la déclaration des droits de l’homme de 1793 justifiant la révolte sanglante et le fait d’avoir coupé la tête du Roi, souverain de droit divin ou sacré par l’Église Catholique, en consacrant ce « droit », ce « devoir » au peuple contre un gouvernement qui serait criminel à son tour. Comme nous le verrons ensuite, l’insurrection est maintenant traitée comme folie, sa légitimité jetée à l’obscurantisme d’un déni armé de mauvaise foi et consciencieusement organisé.

Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

J’estime que seul un réseau organisé tel que la franc-maçonnerie, très présent dans les tribunaux, les médias, mais aussi l’éducation nationale, le haut de la hiérarchie de notre administration et forces de l’ordre, même l’armée,  le milieu des politiciens et de l’élite économique, est capable d’une telle tyrannie, de la mettre en pratique. À ce titre elle est condamnable, et comme secte dont les premières victimes sont ses adeptes, à nos dépends, et comme maffia qui organise le crime, la corruption morale, le trafic d’influence, la manipulation, l’infiltration, le mensonge, avec pour mobile, du pouvoir pour encore plus de pouvoir, quitte à briser les individus pour le renforcer, y compris des enfants. Mais que faire face au déni? Je ne sais pas, tout comme je ne sais pas si la violence dont j’ai fait preuve ne leur servira pas de bâton pour me faire battre, et uniquement cela.

Si on touche à ma fille je prends un franc-maçon et je l’aligne!

J’ai peur pour l’avenir de mon enfant, je ne suis plus en mesure de veiller sur elle au quotidien. Conscient du milieu dans lequel elle évolue, j’ai voulu pour la protéger attirer l’attention afin de dénoncer notre situation dont la mienne, inacceptable, qui me détruit à petit feu. Par ce coup de tête j’ai retrouvé un peu de dignité bien que ma dignité ne tienne pas à ce coup de boule. Je me bats pour mon enfant, et elle le sait.

Condamnation

  • 8 mois d’emprisonnement dont 4 mois assortis  d’un sursis avec mise à l’épreuve pendant une durée de 24 mois.
  • Exercer une activité professionnelle, suivre un enseignement ou une formation professionnelle (Coluche avait prophétisé; « Attendez que la gauche passe en 2012… au goulag!« ).
  • Se soumettre à des mesures d’examen médical, de traitement ou de soins même sous le régime de l’hospitalisation (soins relatifs à de la violence).
  • Interdiction d’entrer en relation avec la victime de l’infraction.

Procès verbal de notification

Reçu après la (courte) délibération le 17 mars 2015:


« Soins » psychiatriques

Voilà le cœur du problème, ou comment traiter une opposition (résistance) sérieuse.

Que faire face au déni? Que faire face à des violences institutionnelles ou ces « dysfonctionnements » de fonctionnaires qui fonctionnent mais de mannière irresponsable (effets négatifs de la hierarchie et du cloisonnement des responsabilités) ou avec malveillances; compromis, corrompus, et sans doute sous l’influence de la secte qu’est la franc-maçonnerie, à nos dépends?

Le docteur Planel, psychiatre chef de service du CMP du Teil, a très rapidement posé ce diagnostique, « idéaliste passionné » et préconise un traitement médical en milieu hospitalier pas forcément « ouvert ». Est-il « idéaliste » que de vouloir élever dignement son enfant, de défendre ses intérêts en s’opposant à son exploitation ne serait-ce par l’entreprise prestigieuse qu’est le cinéma (à ne pas y regarder de trop proche)? Est-il « passionné » que d’être profondément affecté par l’injustice rendue en lieu et place de la « justice » attendue dans un pays dit de droits, et de s’en révolter, de s’en insurger?

Oui, le député Pascal Terrasse a pris pour les autres, mais pas par hasard. Tout d’abord parce que j’en avais l’opportunité vu qu’il passait sur « mon territoire », celui profané par ce film de cinéma dont il a fait la promotion, ensuite parce qu’il a commencé ce mode de communication pour le moins physique, ensuite car je le tiens pour responsable, ce qu’il devait être comme responsable de la protection de l’enfance sur notre territoire, mais surtout car c’était le meilleur moyen d’attirer l’attention et de révéler les choses au public, provoquant la démonstration de ce que je dénonce (rôle du martyr que je refuse de demeurer, ou ce « bouc émissaire »).

Le docteur Planel s’est lui-même muré dans le déni face à ces questions à peine formulées. Il n’a pas non plus voulu répondre à la question de savoir s’il est, oui ou non, franc-maçon. Je lui ai répondu que je ne lui faisais pas confiance, mettant en doute son indépendance ainsi que le rôle de l’institution de la psychanalise quand elle se borne à faire accepter des normes contre-natures à ceux qui ont (naturellement) du mal à les accepter. Il a confirmé que j’avais le droit de choisir mon psy dans le cadre de l’obligation de soins.

La réaction n’a pas tardée, du côté du Juge de l’Application des Peines que je n’ai pas rencontré; la Vice Présidente Madame Audrey GENTILINI.  

Aménagement de peine

J’ai proposé à la Mairie de Saint Montan de travailler bénévolement à l’entretient et au nettoyage de la commune. La réponse a été que c’est  » trop compliqué  » un statut de bénévole, et ma proposition est transmise à l’association ECATE de Bourg-Saint-Andéol qui a déjà refusé 2 fois de m’employer. À noter aussi que la Mairie a refusé de m’employer comme intervenant à l’école publique car il m’y est interdit de dire « bonjour » à ma fille (par oral, la réponse écrite n’est pas justifiée).

La Mairie de Saint Montan a participé à la production de Tom Le Cancre en mettant à la disposition de l’équipe des logements, elle est impliquée. J’ai alerté lors d’un conseil municipal sur la dissimulation de travail par dissimulation d’emplois des enfants, y compris le Maire d’alors, Alan Cararo, comme 1er magistrat au village. Compromise, la Mairie ne se montre d’aucune aide si ce n’est par le bénévolat de Chantal Régnier du bureau à l’aide sociale en ce qui concerne mes démarches administratives. Au contraire la Mairie se montre complice et pour le moment je suis le seul à m’opposer au travail dissimulé d’enfants pour cette fiction qui met en scène un homme-loup mangeur d’enfants: corruption morale et trafic d’influence (plainte classée sans suites par le procureur Sénéchal, celle du 18.09.2012 enterrée).

De l’indépendance de leur « justice »

J’ai déjà mis en question l’indépendance de l’autorité judiciaire, à savoir comment vérifier cette indépendance quant au réseau organisé qui y est très représenté, la franc-maçonnerie, question restée en suspense au cabinet de la Garde des Sceaux, sans réponse (voir cet article).

C’est une question d’ordre politique qui dépasse largement mon affaire personnelle, bien que celle-ci en révelle l’importance. J’en veux pour preuve le document suivant, diffusé par le blog « La Lumière » hebergé par l’Express, en réaction à mon agression (voir l’article « Le frère-député PS Pascal Terrasse agressé« ). Il y est question d’obscurantisme, mais de quel obscurantisme exactement s’agit-il? Mon identité est tue, et aucun média contacté ne daigné me répondre. Est-ce que la consigne est passée dans toutes les rédactions? C’est la même chape de plomb sur l’affaire du film, marque de fabrique maçonnique à mon avis.

D’autres semblent se poser la même question (document reçu par simple lettre le 10.04.2015).

Cependant dans cet article qui serait (à vérifier et l’article, et son auteur) de Robin Charbonnier ne figure pas la réponse entière du président du tribunal qui m’a condamné à une lourde peine, il manque ce qu’il a affirmé juste avant la suite qui est, elle, mentionnée : « non ».

Je garde foi en ce dont j’ai conscience

Preuve par l’image

L’image de ma fille a été utilisée au mépris de mon opposition dont était alerté le député Terrasse ainsi que du travail dissimulé d’enfants. Ma fille dit dans ces extraits: « pour qui tu nous prends!?« , POUR QUI TU NOUS PRENDS!?

Note positive, un peu d’espoir

Twitt du député, ou quand le doute est au menu (d’un lucide abstentionniste peut-être).


Dernières nouvelles

L’ex député persiste dans son déni armé de mauvaise foi alors qu’il sait très bien pour quoi « il y a des baffes qui se perdent ».

Voir l’article sur AgoraVox.tv

Toutes les pièces

Publicités

Auteur : Cyril Delacour

Photographe, vidéaste, animateur multimédia, artiste indépendant, un peu philosophe mais pas assez jardinier.

1 réflexion sur « Agression du Député PS Pascal Terrasse »

  1. Cher Monsieur,

    Je comprends votre combat et votre révolte légitime qui malheureusement vous nuit car dans une société où le mensonge est roi, vous ne faites pas le poids.

    Un seul (sage) conseil à vous donner : faire l’âne pour avoir du foin !

    Votre dignité en prendra peut-être un coup, mais vous finirez par être gagnant et par retrouver la garde moins épisodique de votre petite fille.

    Bon courage à vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s