Député PS Pascal TERRASSE

Au sujet de cette vidéo du 25 mai 2014 montrant la réaction violente du député Terrasse aux questions abordant :

  • La boulette dans la main du député qui est notre échange public sur le réseau social Twitter (ci-dessous) du 29 et 30 septembre 2012 juste avant la première audience devant le JAF Jean-Louis GALLAND qui a produit l’ordonnance de non-conciliation du 15 oct. 2012, échange affiché à l’entrée de l’école et qu’il a arraché en entrant.
  • Le bulletin de vote qui lui est tendu est celui de la liste de la circonscription sud-est de Démocratie Réelle homologuée par la commission de propagande malgré ces mots « taré » « fou » « dingue » etc.
  • La loi qui m’interdit d’aller dire « bonjour » à mon enfant à la rentrée des classes le matin (courrier à la directrice de l’école), celle de la nouvelle JAF Caroline OUDOT-DENES dont la dernière ordonnance est un faux en écriture publique (une preuve parmi d’autres ; la réponse de la Cour d’Appel de Nîmes alors que selon ce qu’elle a écrit à plusieurs reprises je n’aurais pas interjeté en appel de cette décision du 15 oct. 2012) aggravé par sa position de personne dépositaire de l’autorité publique.

Le député TERRASSE est passé sur le tournage de TOM LE CANCRE, j’ai fait appel à lui comme médiateur, lui proposant afin de blanchir cette entreprise à but non certain (dissimulation du travail non-déclaré d’une 15ène d’enfants en plus d’une grande partie de l’équipe, soit environ 80 personnes sans compter les musiciens, ce qui ne peut pas être régularisé pourtant à la demande de ce même député) d’investir dans une association culturelle à Saint Montan, puisque la production de ce film de cinéma (N°7 occultée) est une association loi 1901 présidée par son ami le « réalisateur renommé » Manuel PRADAL.

Voici ses courriers.

Ensuite je lui ai communiqué le document de la DIRECCTE de Paris et je lui ai demandé d’affirmer mon opposition à l’utilisation de l’image de ma fille (méprisée avant que je n’en perde l’exercice de l’autorité parentale). Il a alors mis fin à sa « médiation » pas neutre pour un sou.

Voici un échange twitter à peine 10 jours avant l’audience avec le Juge aux Affaires Familiales Monsieur Jean-Louis GALLAND, un « petit juge ».

Twit Terrasse 29 sept

Vous comprendrez le sens de cette plainte du 29 janvier 2014 alors que ma plainte du 18 septembre 2012 n’est même pas enregistrée au Parquet de Privas (Procureur de la République Monsieur Dominique SÉNÉCHAL).

Publicités