Faites le ménage chez vos charlots

A Madame Véronique GILLES, Vice Présidente au T.G.I. de Béthune, agissant en qualité de Juge de la Mise en l’Etat

Affaire JOSSIEN/MERIAUX

Madame GILLES,

Ce Noël je n’ai eu, une fois de plus, aucune nouvelle de ma fille unique et adoptive Maÿliss puisque votre Tribunal n’a rien tranché depuis 5 ans. J’espère que vous avez pu voir vos enfants, les embrasser, leur faire les cadeaux comme il se doit… J’espère qu’Alhi LEMAIRE, le psychopathe que j’ai odieusement incité à prendre de l’orotate de lithium en vente libre en pharmacie, a pu chérir sa progéniture, et que les enfants des policiers qu’il projetait de « zigouiller» ont passé un excellent Noël, même ceux de messieurs LEFEBVRE et CAES, vos zélés serviteurs (ou zélateurs serviles ?). J’espère que les 3 adolescents du Docteur BULTEL-VERLACH-FUMERY, votre expert psychiatre, spécialiste de la dénonciation calomnieuse en récidive, et les enfants de Christian LARIVIERE, chroniqueur judiciaire et juge autoproclamé, ont passé un merveilleux Noël aussi.

J’ai parfaitement compris que rien ne sera fait pour que je puisse, ne serait-ce que parler au téléphone à ma fille. Elle souffre pourtant bien d’aliénation parentale et sa scolarité est en train d’être détruite… Faire de la vraie prévention est décidément très ingrat… Eviter des drames humains n’a aucune valeur puisque seuls les manquements des autres sont traqués par la justice. A ce propos, que devient votre président PICHOFF mis en examen pour récidive de trafic d’influence, corruption et pot-de-vin ? « Couvrez ce Saint que je ne saurais voir ! » Tartuffe ou l’imposteur, de MOLIERE, Acte II, scène III. Et qu’importe dans mon gravissime dossier s’il a été alimenté par des dénonciations calomnieuses et des enquêtes totalement à charge, on ne va quand même pas chipoter sur les détails, que diable… C’est pourtant là que celui-ci se glisse avec ses complices. Les lanceurs d’alerte sont toujours les sacrifiés. En neutralisant le projet fou d’Alhi LEMAIRE, que votre tribunal m’avait envoyé en injonction de soins, moi j’ai assumé. Qu’est-il devenu après la prise charge par sa psychiatre ? Je vous rappelle humblement que l’orotate de lithium que je lui ai demandé de prendre n’a provoqué aucun mort dans le monde. Les japonais, après les texans, ont constaté, au contraire, une diminution de 42% des actes délictueux graves sur plus d’un million et demi d’habitants à Oïta dans leur eau potable. De plus, le lithium divise par 5 le risque suicidaire : un détail aussi, n’est-ce pas ? Si seulement un psychiatre en avait prescrit à mon meilleur ami, il ne se serait peut-être pas suicidé… Mais leurs cocktails délirants leur rapportent bien plus, j’avais presqu’oublié. Suis-je bête !

Ce que j’ai conseillé à Alhi LEMAIRE équivalait à 2 litres d’eau de Vichy, un poison fulgurant, que j’avais testé sur moi-même avant, bien sûr. Le Docteur BULTEL-VERLACH-FUMERY a oublié de vous le dire ? Ha oui, c’est vrai, on ne lui a pas demandé. On ne peut pas en dire autant des psychotropes à outrance des psychiatres dont les risques sont beaucoup plus dangereux (« Donnez leur du Prozac et des jeux !»). Ils appellent çà pudiquement la « iatrogénie médicamenteuse » : un jargon médical qui absout quelques milliers de morts chaque année et qui ne sont jamais poursuivis. Je tiens les articles scientifiques à votre disposition car dans la profession de psychologue on ne se contente pas de science infuse, d’arguties verbales ou d’effets de manche. Certaines sciences humaines évoluent, d’autres pas. Il est très urgent de promouvoir la vôtre autrement qu’en vous appuyant uniquement sur le progrès des sciences annexes (balistique, police scientifique, recherches ADN, etc…). Ce n’est pas par hasard que 60% des français n’ont plus confiance en leur justice. A ce propos, mes amitiés au juge BURGAUD. Je me suis laissé dire qu’il ne supportait plus l’air iodé d’OUTREAU et NAUSICAA lui donne la nausée. L’allergie est très contagieuse et surtout réciproque. C’est dommage, le phosphore c’est bon pour la tête…

Il était facile de se défausser du problème Alhi LEMAIRE avant de me tomber dessus grâce à une délation non vérifiée d’une perfidie inouïe de la part d’une concurrente. (N’oubliez pas de lui verser la prime destinée aux indics, une tradition française issue de l’Occupation). S’il était passé à l’acte je serais en tôle : à tous les coups l’on perd. Je reconnais que la meilleure amie du Docteur BULTEL-VERLACH-FUMERY, une avocate, l’a très bien aidée dans la rédaction de sa lettre de délation : le Corbeau et le Renard en somme. Il faut la féliciter d’un usage si habilement exploité du droit, donc de son boulot normal. Pour le STILNOX j’ai un alibi : seul son Docteur peut lui avoir prescrit. Sa psychiatre elle-même peut-être, allez savoir… L’enquête à charge a ignoré ce détail. L’éthique est en toc et surtout en loque, couleur noire robe d’avocat ou corneille, au choix.

En 30 ans, aucun des 1000 salariés que j’ai eus en Ressources Humaines et aucun de mes patients n’a souffert de mes « odieuses pratiques ». Au contraire quelques centaines d’entre eux et plusieurs pétitions vous ont crié le contraire. Votre tribunal, alors sous PICHOFF, a refusé de les lire. Mes patients en soins palliatifs et ceux de La Ligue contre le Cancer ont été les plus affectés, pour ne pas dire écoeurés par ce jugement. Mais on n’en est plus là, n’est-ce pas ? Cette iatrogénie là est également très élevée mais jamais mesurée… Dommage (collatéral) !

Vos psychiatres vertueux et donneurs de leçon, comment gèrent-ils leurs psychopathes ? Ces dernières années nous avons assisté au viol puis à l’assassinat ignoble à coups de tournevis de Natacha MOUGEL, la jeune joggeuse, par Alain PENIN. Les 3 psychiatres à qui vous avez remis votre confiance avaient affirmé de façon péremptoire et surtout très prétentieuse qu’il ne récidiverait plus, promesse de psychiatre ! Lui mettre un bracelet électronique par précaution ? Totalement superflu ! Le faire surveiller par LEFEBVRE et CAES après l’inquiétude d’une voisine qui l’avait vu en planque ? Ils étaient trop occupés. Zèle et carrière obligent ! Elle a agonisé deux heures dans une forêt : nous ne devons jamais l’oublier. Et la marche blanche à laquelle j’ai participé était particulièrement émouvante. Je n’y ai vu aucun des trois psychiatres. Ses parents leur demandent pourtant des comptes. Comme çà leur est refusé, ils vont devoir saisir la Cour de Justice Européenne… Affligeant !

Il y a près d’un an un schizophrène paranoïde appelle en urgence sa psychiatre près d’ARRAS. Celle-ci refuse de le recevoir( ?). Il erre dans la ville, moleste des enfants sur un terrain de sport et finit par massacrer un musulman en pleine prière en lui défonçant le crane et à blesser un autre badaud très grièvement… Vos enfants ne fréquentent jamais de terrains de sport ? Maÿliss si. Il semblerait que BULTEL-VERLACH-FUMERY ait un alibi cette fois.

En juin 2014 un délirant de 25 ans poignarde au hasard 3 passants à
DUNKERQUE en plein centre ville dont 2 grièvement. Défaut de prise en charge psychiatrique… Affaire classée.

Le 31 décembre dernier près d’ARRAS, un infirmier massacre 1 femme et 2 hommes à coups de fusil à pompe avant de se donner la mort. Je vais de nouveau commettre un exercice illégal de la médecine en posant le diagnostic que son psychiatre n’a pas su maîtriser : paranoïa ! Il en avait tous les symptômes… J’espère vivement que tous les psychologues-cliniciens de France posent un diagnostic avant de prendre en charge leurs patients même s’ils risquent pour cela 1 an de prison selon vos procureurs. J’espère surtout qu’ils utilisent les échelles actuarielles de dangerosité mises au point par les psychologues outre atlantique, de préférence aux doigts mouillés, on ne sait comment, des psychiatres qui les méprisent, et malgré une bien meilleure efficacité préventive même si elle reste imparfaite. Les parents de Natacha MOUGEL vous recommandent aussi vivement de vous y intéresser. Ils ont payé très cher pour s’autoriser à vous le dire. Vous leur devez bien çà… En attendant, reprenons une tasse de science infuse ? Jasmin ou citron ?

La veille de Noël décédait Madame BERT, 77 ans, dite « Mamie loto », dévastée par votre condamnation de 6 mois de prison et de 123 000 euros. Elle avait en effet, et de bonne foi, organisé des lotos familiaux et parfaitement consentis en faveur d’œuvres caritatives. Aucun enrichissement personnel puisqu’elle vivotait avec quelques centaines d’euros. Qui a-telle lésé ? « La peine sera désormais exécutable dans le cadre de sa succession ». J’avais prédit à mes proches qu’elle mourrait de chagrin. J’ai hélas gagné. Aider son prochain est mortel. Vous êtes fière de cette justice là ?

J’ai pris acte que je ne reverrai plus ma fille par la voie légale. Message bien reçu. L’Education Nationale ne m’autorise pas à lui téléphoner sans votre feu vert depuis 2 ans. J’ai écrit aux 2 Ministres de l’Education Nationale, l’éphémère Benoît HAMON, puis Mme VALLAUD-BELKACEM. Quel manque d’éducation ! Je n’ai reçu aucune réponse, même pas une langue de bois de type juridique. Je ne les ai pas vus à la grande manif « Je suis CHARLIE », ni votre patronne qui souhaite vider les prisons et qui prétend que les pères ont les mêmes droits de fait (!). Il est vrai qu’ils sont tous les 3 petits, très très petits… J’ai quand même pu obtenir le bulletin scolaire de Maÿliss d’il y a 8 mois avec un mot d’excuse de l’Inspectrice de l’Education Nationale qui avait pris peur de mes lettres à sa hiérarchie. Comme je n’ai cessé de le signaler, Maÿliss souffre d’un syndrome d’aliénation parentale. Elle s’implique de moins en moins et accumule des lacunes malgré son potentiel. Je comprends pourquoi l’école me cache çà. Il y a 8 mois, je vous avais demandé pour la dernière fois de pouvoir lui téléphoner à son école et, on peut rêver, de pouvoir l’éduquer moi-même, étant donné mes diplômes, afin de sauver sa scolarité. Je n’ai reçu aucune réponse. J’ai le cuir épais et j’ai beaucoup encaissé depuis 8 ans mais je ne laisserai pas détruire ma fille unique !

Quant à mon ex-épouse, elle est catastrophée car elle a du se séparer de sa grande Mercédès (il s’agit de sa voiture et non de l’une de ses filles qu’elle a délaissées depuis 2 ans). Elle était tellement fière de m’avoir annoncé en RAR cette copropriété et celle de sa maison et de les avoir affichées sur Facebook ! La vie est cruelle. Mais son aide juridictionnelle et son travail à l’école compensent… L’inhumation aura lieu au cimetière de voitures. Elle crée un grand vide, surtout en terre, vu son volume habitable.

Personnellement voici déjà beaucoup trop d’années que « je précède Charlie ». Mais la prévention n’apporte que des ennuis, de gros ennuis, surtout pour ma fille. En ces jours d’hommage, à leur instar, je revendique l’irrévérence car je ne respecte que l’autorité de compétence. Faites le ménage chez vos charlots. Moi, désormais, je veux juste protéger ma fille et compter leurs morts…

Morituri te salutant

Hervé MERIAUX

Jean-Pierre Rosenczveig

Monsieur ROSENCZVEIG Jean-Pierre (pédocriminel?) est président du tribunal pour enfants de Bobigny, et voilà ce que j’ai trouvé sur son blog : MA PHOTO !Le sort des enfants

Ce qui a motivé ce message :

Amende honorable

Condamné abusivement à de la prison

je ne crois cependant pas « pouvoir » échapper à l’amende requise et par le Procureur Dominique SÉNÉCHAL et par l’avocat général de la Cour d’Appel de Nîmes, et encore moins « pouvoir » être dédommagé de cet abus commis par Madame Sylviane DAVID, présidente du tribunal qui a jugé en premier ressort que la question adressée au greffier – qui participe à donner un coup de ciseau au lien entre Mila & moi – est outrageante.

Voir mes conclusions édifiantes.

Cependant voici ce que j’ai trouvé ici (plutôt noir) hier soir sur le web, un lien qui a permis de trouver cet article illustré par ma photographie, et ce sans mon consentement et sans respecter le droit inaliénable au respect du nom de son auteur et autres droits tant patrimoniaux que moraux.

Monsieur SÉNÉCHAL Dominique, Procureur de la République en Ardèche, toujours à la recherche de solutions à l’amiable et mutuellement satisfaisantes, je vous demande ainsi de vous adresser directement à Monsieur le Président du Tribunal pour enfants de Bobigny, Monsieur Jean-Pierre  Rosenczveig afin qu’il paye mon amende, au cas où la Cour d’Appel de Nîmes en décide ainsi, et ce afin d’éviter des procédures qui engorgent déjà nos tribunaux aux dépens des contribuables, s’agissant des fruits de mon travail, volés depuis le 1er février 2006 avant même la conception et la naissance de Mila.

Je vous fais grâce de l’article 19 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) qui violé dans le cadre de la réalisation de TOM LE CANCRE voit son article 9 également profané, le discernement de mon enfant ayant été déclaré totalement absent au sein de votre « bac à sable ». Après tout je ne suis pas juriste bien que je suis sensé ne pas ignorer la Loi et ne pas offusquer votre « justice » qui comme une victime de perversion narcissique ne supporte ni la critique, ni la remise en question, et se montre méchante dans le cas contraire.