à tous les indignés

Le 15 mai 2014.

Les règles sont établies depuis toujours par les puissants qu’ils soient d’origine princière, révolutionnaire ou religieuse.
-Il n’existe pas de démocratie lorsque ceux qui se font élire par le peuple, possèdent et se partagent tous les moyens d’information, ont une justice à leur botte et font voter des ponts d’or à leurs sponsors, leurs amis financiers et aux faux représentant des citoyens qu’ils sont.
-Il n’y a pas de démocratie lorsque pour mieux tromper leurs électeurs ils installent l’omerta, c’est a dire l’autocensure, mille fois plus redoutable que la censure d’une dictature affichée.
-Il n’y a pas de démocratie lorsqu’ils font savoir, à travers leurs réseaux, à toutes les victimes qui résistent que la Justice est le bras armée de la mafia.
-Il n’y a pas de démocratie lorsque les procédures sont truquées, les magistrats et hauts fonctionnaires probes écartés, que les étoiles du firmament fleurissent sur les conclusions des avocats, des jugements rendus. des marchés publics adjugés, etc….
-Il n’y a pas de démocratie lorsque les plus mafieux de ces élus, donc les plus puissants imposent le silence dans leurs rangs et ceux de leurs adversaires d’un seul jour (celui des élections), lorsque leurs crimes émergent de l’iceberg.
-Il n’y a pas de démocratie quand ils osent afficher avec mépris leur message  »faites ce que je dis, ce que je fais ne vous regarde pas ». « Jeunes des banlieue si vous faites le millième de mes escroqueries vous irez en prison, à moins que vous ne deveniez les petites mains de mes réseaux ».

Pour casser ce système une seule possibilité, ne plus voter pour ces arnaqueurs qui même lorsqu’ils se trouvent condamnés par un juge courageux, se retrouvent souvent réélus par des électeurs moutons qui préfèrent avoir un berger qui les tondent et les conduisent à l’abattoir plutôt que de faire l’effort de chercher eux-mêmes les pâturages.
Vous le savez la démocratie et la liberté ne sont pas un dû, elles se méritent.
Refusez de votez à des élections truquées par les fausses informations et les fausses promesses et faites-le savoir.
Refusez de votez pour légitimer des réseaux mafieux qui s’approprient ainsi les étiquettes d’élu démocratiquement, de représentant des citoyens alors qu’ils ne représentent que leurs propres intérêts et ne réussissent pour les plus adroits à ne duper que 20 % de leur électorat et pour les autres que 10 à 15 %.

Réclamez un référendum pour le tirage au sort de nos représentants.
-Ils seront ainsi débarrassés de la tutelle d’un appareil politique qui les contrôle et leur impose sa loi en agitant la menace de perdre ou la perspective d’obtenir le rang des grands prêtres portés aux élections par leur parti.
-Ils pourront se donner durant 5 ans au développement de notre pays, rétablir le fonctionnement de nos institutions, combattre la corruption qu’instaure une trop longue jouissance des pouvoirs et des compromis que nécessite l’alternance des dominants
-Ils seront déconnectés de tous réseaux affairistes et financiers qui influent sur l’adjudication des marchés d’état et la politique économique qui se doivent de redonner confiance à la moyenne et petite entreprise qui innovent et font vivre 70% des salariées du privé avec moins de 20% des profits industriels et commerciaux.
-Ils seront à plein temps à leur tâche, débarrassés de l’obsession de leurs prédécesseurs de préparer leur prochaine réélection et du passe temps favorite de ces derniers qui est l’intrigue politique, le contrôle des médias, la préparation de leur retraite dorée au conseil d’administration d’une grande entreprise, ou comme député européen, ou comme chargé d’une commission d’état…
-Ils seront révocables avec des indemnités honnêtes et non scandaleuses comme celles que se sont votés nos députés pour continuer à toucher leur salaire durant 5 ans au frais des Assedic, soit jusqu’à la prochaine alternance s’ils sont battus. Pour ceux qui n’y ont pas pensé il suffit de s’entendre avec son adversaire tout les 5 ans pour travailler 5 ans sur 10 et rester payé à plein temps. Nous n’aurons plus à entretenir ainsi, non pas 900 députés et sénateurs, mais 1500 comme c’est la cas aujourd’hui.
-Le problème du cumul des fonctions ne se posera plus. Le travail et les rémunération seront partagés. Mélanchon, nos leaders syndicaux et prédécesseurs d’apparence sociale, souvent aussi à l’aise que leurs adversaires politique au sein de certaines loges et de leurs puissants réseaux, en seront très heureux.
-Toutes les couches sociales seront représentées, alors qu’aujourd’hui à de rares exceptions prés, seul le milieu des puissants oligarques et de leurs valets est représenté .Nous n’avons rien contre les gens de ‘’service’’ mais ce métier de cireur de bottes devient envahissant dans notre haute administration et surtout non représentatif de notre population et de sa compétence.

La Justice reprendra son cours sans entrave et de La Fontaine 300 ans plus tard pourra se reposer du sommeil du Juste.

Gille Bailly

Publicités

Auteur : Cyril Delacour

Photographe, vidéaste, animateur multimédia, artiste indépendant, un peu philosophe mais pas assez jardinier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s